Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugari
L'opinion d'un expert

Home

Cartoons
Politique
Economie
Justice
Région
Presse
Diaspora.rw
Faits Divers
Who's Who
Souviens-toi !

L'avis d'un expert rwandais en carburant, sur la pénurie actuelle.
 
(...) SAKIRWA PETROLEUM a importé du carburant le 20/12/2002
d'ELDOLET et la fait venir par la TANZANIE. ( A cause des élections au
Kenya il y avait eu des mesures de sécurité sans précédent pour éviter tout
attentat et la raffinerie a profité pour faire l'entretien de son pipe line.
Opération qui nécessite moins d'une semaine vous pouvez me croire car j'en ai
l'expérience ).
 
Ce fameux bateau qui a amené du carburant inadapté pour la région, c'est vrai
mais les stocks stratégiques de l'Etat sont pleins et il suffit de prélever moins de
 10% pour que le problème soit résolu en attendant d'autres livraisons. ( je
rappelle que l'essence est un produit instable à long terme et qu'il convient de
renouveler régulièrement les stocks pour éviter l'accumulation d'impuretés et la
dégradation de la qualité.)
 
Et puis quand l'essence est passé de  406 RWF à 419 RWF, les stations ont
commencé à servir les clients sans avoir été ravitaillé au préalable. De plus les
"pétroliers" ne sont pas satisfaits du prix et il veulent une majoration jusqu'à
450 RWF et les discussions sont en cours avec le MINICOM et le
MINIFIN. ( la dernière réunion s'est terminée mardi soir à 18h50' en queue
de poisson chacun campant sur ses positions). 
 
A propos de la hausse du prix du carburant qui pour vous est minime, je tiens
à vous rappeler que le prix de l'essence augmente chaque fois par étape pour
que les consommateurs ne s'en rendent pas compte et puis est-ce normal que
le mazout ( diesel) et l'essence soit au même prix?
 
Pour terminer, je vais vous dire une chose :Mr Kaberuka s'est démené pour
liquider les petits pétroliers car il préfère négocier avec les majeures.
Maintenant il est coincé car ils se sont constitués en "cartel" de fait et sont en
position de force contre lui alors qu'avant il pouvait compter sur le soutien de
petits importateurs car ces derniers ont des charges moindres. (...)
 
"Jean Nanganzi" sur Rwanda-l, le 24 janvier 2003