Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugari
AFP, 31 jan 03.

Home

Cartoons
Politique
Economie
Justice
Région
Presse
Diaspora.rw
Faits Divers
Who's Who
Souviens-toi !

Le gouvernement et la MONUC dénoncent "une attaque rwandaise imminente"

KINSHASA, 31 jan (AFP) - Le gouvernement de la RDC et la Mission des
Nations Unies en République démocratique du Congo ont dénoncé vendredi
soir dans des communiqués distincts "la menace d'une attaque" sur une
localité du Nord-Kivu (nord-est).
"La MONUC a reçu des informations inquiétantes sur des mouvements de
troupes et l'imminence d'une attaque du Rassemblement congolais pour la
démocratie (RCD) contre Kanyabayonga" (Nord-Kivu)", indique le
communiqué de la mission onusienne qui fait également état de "la
présence de troupes rwandaises dans l'Ituri" (nord-est) et de "soldats
en uniforme rwandais dans les Kivu" (est).
Kanyabayonga est une localité de la province du Nord-Kivu sous
administration du mouvement politico-militaire du Rassemblement
congolais pour la démocratie-Mouvement de Libération (RCD-ML) de Mbusa
Nyamwisi, l'un des alliés du gouvernement.
La MONUC indique également "avoir enregistré des mouvements de troupes
ougandaises vers Mahagi, au nord de Bunia, près de la frontière de
l'Ouganda".
Pour sa part, le gouvernement congolais fait également état "d'une
forte
concentration de troupes de l'Armée patriotique rwandaise (APR) et du
RCD près de Kanyabayonga, à la lisière du parc des Virunga non loin de
la frontière avec l'Ouganda".
"Cette concentration présage une attaque imminente et un affrontement
inévitable entre les troupes rwandaises et celles de l'Armée
ougandaises", s'est inquiété vendredi soir le Commissaire général
chargé
du processus de paix, Vital Kamerhe.
A la mention faite par la MONUC de "4 bataillons des Forces Armées
Congolaises (FAC) à Beni, en territoire du RCD-ML, Vital Kamerhe a
déclaré à l'AFP que "les officiers présents à Beni menaient - en
collaboration avec Mbusa Nyamwisi - le processus d'intégration des
armées de ce dernier dans l'armée nationale".
"Il faut féliciter Mbusa d'être le premier à s'être engagé dans cette
voie, que prévoit l'accord global de Pretoria", a souligné M. Kamerhe
ajoutant que "Beni est sur le territoire de la RDC et que le contenu de
tous les accords signés par le pays s'y appliquent normalement".
Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC,
Amos Namanga Ngongi a appelé vendredi soir "toutes les parties
impliquées à s'abstenir de toute attaque, qui si elle se produisait, ne
ferait qu'aggraver les souffrances du peuple congolais et serait un
affront grave aux efforts de la Communauté Internationale pour faire
aboutir le processus de paix.