Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugari
Presse

Home

Cartoons
Politique
Economie
Justice
Région
Presse
Diaspora.rw
Faits Divers
Who's Who
Souviens-toi !

Si tôt publié, si tôt saisi !

On emprisonne, on libère,
On emprisonne, on libère,
On emprisonne, on libère,on emprisonne, on libère,
 
L'organisation de défense des journalistes, basée à Paris, avait
estimé que la détention du journaliste "n'est qu'un moyen utilisé par
les autorités rwandaises pour réduire au silence la presse
 indépendante d'opposition".

Umuseso : Mbonigaba libre

______________________________________________________

Confondre l'outil avec son emploi 
Libéralisation de l'audiovisuel rwandais
La presse accusée de génocide
 
Après l'entrée en vigueur de la loi autorisant les radios et télévisions
privées au Rwanda, les rwandais "ont le regard tourné" vers cette
presse privée qui viendrait complèter le service public (gouverne-mental).
Lors de la promulgation de cette sur l'audiovisuel privé l'an dernier,
l'ancien ministre de l'intérieur et des affaires sociales Désiré Nyandwi
qui avait l'information dans ses attributions a annoncé à la presse que
les promoteurs de médias privés auront l'autorisation de commencer à
opérer en juillet de cette année (2003, Traduction RR, 11/02/03)

Radio et Télés Privées

______________________________________________________

"Liberté" de la Presse et "Multipartisme"
 
Le directeur du journal indépendant Umuseso serait poursuivi pour une
caricature parue dans "Umuseso", édition du 13 janvier 2003. Sur le
dessin, le président Kagame est comparé au roi Salomon, avec dans
ses mains un bébé et une épée. Le bébé représente le parti MDR.
Kagame est invité à administrer la justice entre deux groupes: l'un
dirigé par Emmanuel Twagirumukiza (chef de file pro-régime),
réclamant la "mise à mort" de l'enfant disputé, et l'autre...
 

I. Mbonigaba d'Umuseso