Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugari
Communiqué Igihango : FDLR

Home

Cartoons
Politique
Economie
Justice
Région
Presse
Diaspora.rw
Faits Divers
Who's Who
Souviens-toi !

Pas de surprise : l'événement du printemps 2002 finit en eau de
boudin.
 
DECLARATION SUR LES COMPORTEMENTS INACCEPTABLES DE
MONSIEUR MURWANASHYAKA IGNACE, PRESIDENT DES FORCES
DEMOCRATIQUES DE LIBERATION DU RWANDA(FDLR) ET APPEL AUX
FDLR A PRENDRE SES RESPONSABILITES.
 
L'Alliance IGIHANGO,
 
Considérant ses textes fondateurs, notamment l'Acte de Bad Honnef
tel que amendé à Bruxelles le 23 juillet 2002 et le Pacte de Bad Honnef
du 27 mars 2002 qui en constitue le fondement idéologique ;
 
Compte tenu de l'esprit de ces textes qui précisent sa mission première
qui est d'opérer pacifiquement des changements significatifs au
Rwanda par une démocratie authentique et une réconciliation durable
à travers un Dialogue politique inter-rwandais hautement inclusif ;
 
Se référant à son Communiqué de presse du 23 juillet 2002 relatif
notamment à sa position sur le génocide et les massacres qui ont
déchiré le tissu social du Rwanda et dont les conséquences se sont
étendues dans la région des grands lacs en général et en République
Démocratique du Congo en particulier ;
 
Convaincue du bien fondé de ses options pacifiques dans le combat
pour la paix et la démocratie et réitérant son soutien indéfectible aux
efforts de la Communauté internationale en vue de résoudre
pacifiquement les conflits qui ravagent lAfrique des Grands Lacs ;
 
Fidèle aux engagements politiques auxquels elle a souscrit dans le
cadre de la Concertation Permanente de l'Opposition Démocratique
Rwandaise(CPODR), notamment dans la Déclaration commune du 15
octobre 2002, les positions et les propositions rendues publiques lors
de la conférence de presse du 14 janvier 2003 ;
 
Décidée à poursuivre, par des voies pacifiques, le combat politique en
totale solidarité avec toute l'opposition démocratique rwandaise et
toutes les forces vives de la Nation en harmonie avec la Communauté
internationale;
 
A constaté dans le chef d'un certain leadership des Forces
Démocratiques de Libération du Rwanda(FDLR) incarné par le Président
actuel du mouvement, Monsieur Murwanashyaka Ignace, des
comportements intolérables car incompatibles avec la vision et les
objectifs quelle s'est librement fixés et avec les stratégies quelle
entend mettre en oeuvre pour accomplir sa mission.
 
Parmi ces comportements, les principaux sont les suivants :
 
Monsieur Murwanashyaka Ignace tente manifestement de paralyser le
fonctionnement de l'Alliance Igihango tantôt en ne disponibilisant pas
les cadres de son mouvement affectés aux organes de lAlliance,
tantôt en les empêchant carrément de participer aux actions de
l'Alliance.

Monsieur Murwanashyaka bloque toute réforme susceptible de conférer
 plus de fonctionnalité à  l'Alliance compte tenu des évolutions en
cours.
Monsieur Murwanashyaka s'oppose aux positions publiques de l'Alliance
Igihango et de la CPODR sans en donner des motivations fondées et
réelles.
Monsieur Murwanashyaka refuse obstinément de renoncer à la lutte
armée malgré l'approche et la vision pacifistes privilégiées par l'Alliance
et l'opposition démocratique rwandaise comme seule voie, jusquà ce
jour, pouvant, en particulier, sortir le Rwanda du cercle infernal de la
violence et la sous-région en général. Il faut heureusement noter que
la majorité des membres des FDLR, à l'instar d'autres Rwandais, ne
partagent pas les attitudes bellicistes de Monsieur Murwanashyaka et
des groupuscules occultes qui, visiblement, le manipulent.

Monsieur Murwanashyaka continue dentraver, de façon constante et
délibérée, et malgré plusieurs avertissements, le bon fonctionnement
de l'Alliance Igihango et de l'Opposition démocratique rwandaise réunie
au sein de la CPODR, par ses tentatives et ses manoeuvres d'empêcher la
tenue des réunions et rencontres pourtant programmées et annoncées
selon des règles en vigueur

Il ressort des faits ci-dessus que ces agissements et attitudes de
Monsieur Murwanashyaka Ignace n'ont d'autre but que de faire gagner
du temps aux forces occultes occupées à fomenter des troubles et
des guerres dans une région qui nen a que trop connus  De tels
comportements sont évidemment de nature à paralyser et torpiller la
dynamique de paix qui guide l'action de l'opposition démocratique
rwandaise et qui est soutenue par la Communauté internationale.
 
Par conséquent, les instances habilitées de l'Alliance Igihango sont
dans l'obligation de prendre des mesures qui s'imposent en vue de
sauvegarder non seulement les acquis de l'Alliance elle-même et de
l'opposition démocratique en général, mais aussi dans le but de
préserver les efforts de paix et de démocratisation consentis par les
peuples concernés et garantis par la Communauté internationale  En
effet, les acquis positifs dans le domaine de la pacification et de la
stabilisation de lAfrique des grands lacs sont aujourd'hui menacés par
des actions de sabotage avérées ou en gestation tels que le prouvent
les actions et les comportements de Monsieur Murwanashyaka et des
forces qui opèrent dans l'ombre.
 
L'Alliance Igihango dénonce et désavoue publiquement Monsieur
Murwanashyaka Ignace. Elle invite le mouvement des Forces
Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) qui gardent leur place
aussi bien au sein d'Igihango quau sein de la Concertation Permanente
de l'Opposition Démocratique Rwandaise(CPODR) à prendre ses
responsabilités. Igihango appelle tous ses membres en général et ceux
des FDLR en particulier à soutenir sans réserve la présente décision.
Igihango appelle particulièrement ses forces à rester sereines et
calmes partout où quelles se trouvent. Il les encourage à s'engager
toujours davantage pour la paix et la réconciliation aussi bien au
Rwanda que dans la région. Igihango renouvelle son appel au peuple
rwandais et aux peuples voisins afin qu'ils soutiennent massivement la
logique de paix.
 
                               Fait à Bruxelles, le 17 février 2003
                                      Pour l'Alliance Igihango
 
Augustin Kamongi(sé)                               Joseph Ndahimana(sé)
Président du Comité Exécutif                   Président du Conseil
                                                                      des Présidents

L'ADRN titube
Le CPODR reprend le flambeau
Il  y a 26 lettres dans l'alphabet latin
 
La Concertation Permanente de l'Opposition Démocratique Rwandaise (CPODR) a été mise en place le 12 octobre 2002 à Bruxelles, par l'Union des Forces Démocratiques Rwandaises (UFDR) et l'Alliance pour la Démocratie et la Réconciliation Nationale(ADRN)-IGIHANGO. L'UFDR est constituée par les Forces de Résistance pour la Démocratie (FRD) et le Rassemblement Républicain pour la Démocratie au Rwanda (RDR) tandis que l'Alliance « IGIHANGO » rassemble les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), l'Alliance pour la Renaissance de la Nation (ARENA), le mouvement monarchiste « Nation-Imbaga y'Inyabutatu Nyarwanda » et l'Union des Rwandais pour la République et la Démocratie (URD). La CPODR est ouverte à toutes les forces démocratiques de l'opposition rwandaise.