Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugari
Si tôt publié, si tôt saisi !

Home

Cartoons
Politique
Economie
Justice
Région
Presse
Diaspora.rw
Faits Divers
Who's Who
Souviens-toi !

NAIROBI, 23 avr (AFP) - L'organisation Reporters sans frontières
(RSF) a protesté mercredi contre la saisie des exemplaires du

premier numéro de l'hebdomadaire indépendant rwandais Indorerwamo
 
(Le miroir) par la police.
L'organisation, basée à Paris, a demandé dans un courrier adressé au
ministre de la Sécurité intérieure, Jean de Dieu Ntiruhungwa, la
restitution à son propriétaire des copies saisies, selon un
communiqué de RSF transmis à l'AFP à Nairobi.
 
"Cette mesure s'apparente à une censure préalable et prouve que la
liberté de la presse n'est pas garantie au Rwanda", a déclaré Robert
Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières.
"Selon la loi rwandaise sur la presse, aucune autorisation n'est
nécessaire pour lancer une nouvelle publication. Seule une
déclaration écrite doit être adressée au ministère de l'Information
et, sur ce point précis, le journal Indorerwamo est en règle", a-t-
il ajouté.
Reporters sans frontières rappelle que le président de la
République, Paul Kagame, fait partie de la liste des +prédateurs+ de
la liberté de la presse dans le monde établie par l'organisation.
Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, la
police a saisi, le 22 avril, tous les exemplaires du premier numéro
d'Indorerwamo à la frontière avec l'Ouganda.
 
Indorerwamo, comme la plupart des publications rwandaises, est
imprimé à Kampala en raison de coûts moins importants. Les autres
titres ont pu pénétrer sur le territoire rwandais sans aucun
problème.
L'envoyé d'Indorerwamo chargé d'acheminer les exemplaires du journal
à Kigali a été interpellé et retenu par les forces de l'ordre
pendant plusieurs heures, selon RSF. Les journaux ont ensuite été
envoyés au quartier général de la police à Kigali.
 
Selon le directeur de publication d'Indorerwamo, Ismael Mbonigaba,
joint par Reporters sans frontières, "aucune explication n'a été
fournie par la police".
A plusieurs reprises, M. Mbonigaba a eu maille à partir avec les
autorités en raison de ses articles.
Il a ainsi été détenu pendant un mois en février 2003 après avoir
publié dans un autre journal indépendant, Umuseso, un article
intitulé "Twagiramungu contre Kagame dans les élections".
 
Cet article faisait état des déclarations de l'ancien Premier
ministre, Faustin Twagiramungu, affirmant qu'il serait candidat à la
prochaine élection présidentielle contre le chef de l'Etat, Paul
Kagame.
Le texte était accompagné d'une caricature du président de la
République.